ThomC : vivre de la musique, il le fait!

Thomas Cacciapaglia alias ThomC est un auteur-compositeur-interprète et producteur de 27 ans que nous avons découvert l’année passée, lors d’un event de L’Appartement. Une belle voix, une guitare, un air de « folk-pop » et surtout un sacré répertoire musical, on a tout de suite ADORE!

La musique, il y a « goûté » pour la première fois à 12 ans. Il passait son temps, comme il le dit si bien, « sur une vieille guitare sur laquelle il restait trois cordes et dont le chevalet était tenu par un calepin ». Deux ans plus tard, il s’est tout de même décidé à réellement apprendre la guitare et a entamé 3 ans d’académie. A la même période, il crée son premier groupe dans lequel il commence à chanter. Petite précision, Thomas joue aussi du piano, de la basse, des percussions et du synthé (si toi aussi tu ne sais jouer que « Titanic » à la flûte tape des mains).

« Ma première révélation était un live de U2, quand j’étais petit, j’avais peut être 8 ans… Ça passait sur MTV et c’est la première fois que je comprenais ce qu’était un groupe de musique! J’ai eu un deuxième choc émotionnel vers 14 ans en voyant le clip « Street Spirit » de Radiohead. »

En mode « Solo »

« En 2007, je me suis lancé dans une carrière solo.  J’ai enregistré une démo que je vendais dans la cours de l’école et, en 2011, tout a démarré de manière plus sérieuse lorsque je suis allé enregistrer mon premier album en Angleterre avec le producteur David Goffin. J’ai ensuite enregistré un premier EP au piano en 2013, auto-produit un second album en 2014 et cette année mon deuxième EP vient de sortir « The Cycle of Water ». »

Deuxième passion : les langues

Avant de se consacrer à la musique à temps plein, Thomas étudiait les langues germaniques. Ses études, il les a arrêtées mais il a tout de même continué à apprendre de manière autodidacte les langues.

Si vous voulez lui faire plaisir, on vous conseille de lui offrir une bière spéciale et de l’emmener au cinéma ou à une expo photo. Ah oui, n’hésitez pas non plus à lui concocter des plats originaux (il a un faible pour les découvertes 😉 ) et à l’emmener à l’autre bout du monde (notre musicien adore s’imprégner de la culture/de l’atmosphère des endroits).

« Je pense que depuis tout petit j’ai établi une connexion émotionnelle très forte à la musique. Grâce à elle, j’ai pu me sortir de moments difficiles et rencontrer beaucoup de gens. Le fait d’en faire mon métier est arrivé assez vite, mais c’est surtout le fait que j’en ai tout le temps besoin qui en fait quelque chose d’évident pour moi. »

Les premières scènes…

« J’ai fais mon premier concert au « Namrock Festival en 2004 », j’étais très stressé mais c’est un très bon souvenir. Mes premières scènes étaient vraiment très intenses, il y avait beaucoup d’adrénaline car je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Mais ces premières scènes m’ont donné envie de continuer sans arrêter. »

Le statut d’artiste, bien ou pas bien?

« A vrai dire, il n’existe pas de statut d’artiste en Belgique. En tout cas, pas de considération préférentielle ou adaptée si c’est ce qu’on entend par le mot « statut ». Le statut d’artiste, c’est une particularité du chômage qui permet aux artistes de se voir octroyer des allocations si ils atteignent un certain montant d’argent mais en même temps rester disponible sur le marché de l’emploi. A mon sens, ça n’a aucun avantage. L’idéal, serait de diminuer le taux de taxation pour permettre au petits entrepreneurs comme les artistes de vivre pleinement du peu de revenus qu’ils ont. Cela permettrait aux artistes de s’épanouir par leur travail, et de ne pas se sentir rejetés socialement si ils n’ont pas obtenu des sommes astronomiques pour vivre décemment de leur métier. » (ThomC Présideeeeeent)

Ta plus grosse « bourde » en chantant?

« C’était en Angleterre il y a un peu plus de deux ans. Je chantais dans le salon d’un couple de personnes qui avaient perdu leur fils suite à une tumeur au cerveau. Le jeune garçon avait 22 ans et était l’ami d’un ami. Je chantais une de mes chansons qui contient des paroles sur une personne qui se trouve dans un lit d’hôpital. J’ai évité un moment difficile et gênant en changeant les paroles sur le moment même. Au final, tout s’est bien passé. »

Ses 3 conseils pour se faire une place dans le milieu :

– La persévérance. Il faut être prêt à encaisser quelques milliers de refus avant d’être accepté / programmé, et être prêt à ne pas écouter la multitude de raisons qui nous pousseraient à arrêter.
– La musique est un business. Il faut oublier le fait qu’on nous programmera uniquement pour la qualité musicale. Certes, ça joue un grand rôle, mais il est beaucoup plus facile d’arriver vers quelqu’un avec des « nombres » qui pourront montrer que ça vaut la peine de ne prendre (aucun) risque.
– La reconnaissance sociale. Il est parfois difficile de faire comprendre à des gens que c’est notre métier, que nous vivons entièrement pour cela et que nous y mettons toute notre énergie et passion.

La chanson que tu préfères chanter?
« Ça change constamment. Mais en ce moment je dirais « The Look Ahead » qui est une chanson que j’ai écrite. »
Ton plus beau duo?

« C’était un projet que j’avais co-fondé en Angleterre avec un ami. Nous chantions en harmonie constamment. Nos chemins se sont séparés car nous avions une vision différente de la musique et de notre parcours. »

Ton plus beau souvenir sur scène/ ou dans la rue ou ailleurs ?

« Mes derniers passages en Russie avaient un caractère unique. J’ai gagné un concours au Club Muse de Moscou parmi plus d’une quinzaine d’artistes Russe, c’était assez dingue pour moi de voir que l’on pouvait aimer ma musique là bas. »

Toi dans 5 ans?

« Au niveau musical, j’ai envie de compléter mon équipe, de tourner de manière plus large (en Europe et ailleurs) et dans de meilleures conditions. Je veux pouvoir me permettre de vivre décemment de la musique, et avoir d’autres perspectives personnelles pour mon avenir. »

« Je rêverais de chanter avec Glen Hansard! »

The Voice, Pour ou contre?

« Je suis contre le fait que l’on puisse penser que The Voice est le chemin unique pour progresser en tant que musicien. Le but premier de The Voice est de divertir et non de présenter quelque chose d’artistique. J’ai écrit un article sur le sujet ici. »

Son actu

Il vient de sortir un nouvel EP : « The Cycle of Water » disponible sur toutes les plateformes de téléchargement (Spotify, ItunesAmazonGoogle Play).

Et il sera en concert à travers la Belgique :

21 Mars : Botanique /w Joost Zweegers (NOVASTAR) – BXL (solo)
1 Avril : CRAC’S (Centre culturel de Sambreville) (full band)
14 Avril : Vagafestoch’ – Thon (Duo)
22 Avril : Record Store Day – Lido Music – Namur (duo)
23 Avril : Emulation – Théâtre de Liège (full band)
23 Juin : Ancienne Belgique – AB /w Black City – BXL (full band)
9 Septembre : OpenStream Festival (full band)
6 Octobre : Bouvignes October Festival (duo)
4 Novembre : Triangel St. Vith (full band)

Envie de le suivre?

FacebookTwitterBandcampYoutubeSoundcloud.

Copyright photo : Antoine Binamé

 

By Maïté

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *