Faire bouger les gens, le job du DJ Gregor Potter!

J’ai voulu aller plus loin en créant mes propres compositions, grâce à cela j’ai pu rentrer dans l’Ultratop avec mon titre « Supersonic » et plusieurs fois dans les Charts Top iTunes

Gregor Potter sort en boîte tous les w-e… « Moi aussi » me direz-vous? Oui mais ce Gregor, c’est le gars qui est derrière ses platines et qui fait en sorte que vous vous déhanchiez sur la piste de danse pour éliminer les Mojitos que vous avez accumulés toute la soirée. Sympa, non? De Dimaro, Daddy K, Henri PFR en passant par Omnia, Wout, Max Vangeli ou encore Miss Nine, ce DJ compositeur de la région liégeoise de 31 ans a déjà une belle expérience derrière lui… DJ, un rêve de petit garçon? Complètement.

DJ, c’est vraiment un rêve de petit garçon?

Oui! J’adore la musique depuis mon plus jeune âge. Le monde de la nuit et les plus grands DJ m’ont toujours fascinés et c’est la raison pour laquelle j’ai toujours voulu être sur scène et amuser le public.

Comment en es-tu arrivé là, aujourd’hui, à mixer dans de grosses discothèques belges?

J’ai commencé tout simplement à mixer dans ma chambre à m’entraîner le plus souvent possible. Mes parents m’ont aidé et j’ai pu à l’âge de 18 ans, acheter mes premières platines Technics. Au fil du temps, à force de sortir avec mes amis, j’ai rencontré les bonnes personnes qui m’ont laissé ma chance et démontrer mon talent.

Mais j’ai voulu aller plus loin en créant mes propres compositions, grâce à cela j’ai pu rentrer dans l’Ultratop avec mon titre « Supersonic » et plusieurs fois dans les Charts Top iTunes avec mes autres musiques comme « Heroes » et « Alone »

Comment décrirais-tu ton style?

Progressive House, EDM. Ce style est assez mélodieux, la musique monte progressivement et, le plus souvent, je rajoute une vocale.

Que disent tes amis de toi? Et tes ennemis?

Pour mes amis, que je suis une personne très simple qui reste les pieds sur terre. Ce sont les premiers à toujours me soutenir dans mes projets musicaux quoi que je fasse. Pour mes ennemis, je ne leur demande pas et je ne veux même pas le savoir

Tes débuts en tant que DJ, c’était comment?

Difficile ! je suis quelqu’un qui aime les choses bien faites, je cherche toujours à m’améliorer et je n’ai pas peur de me remettre en question. C’est bien pour ça qu’au début j’ai eu du mal à me lancer et me dire « Je suis prêt ». 

Tu joues à l’étranger?

J’ai eu la chance de jouer à Londres, en Espagne et prochainement en Irlande.

Ta plus belle expérience sur scène?

La plus belle est clairement le « Versuz » 51ème meilleur Club au monde et le Creed Club à Londres

Ton investissement?

Beaucoup d’heures de travail, écoutes et recherches sur le net mais ce n’est pas une charge pour moi… c’est un réel plaisir car je le fais par passion.

La pire expérience?

A mes débuts dans la musique, où la maîtrise était moins parfaite mais pas vraiment  de pire expérience à ce jour.

Quand est-ce que tu considères que tu as fait du bon boulot?

Quand les gens sont hyper réceptifs sur la piste et te demande une photo après accompagnée d’un compliment verbal

J’avoue que les week-end, je suis complètement décalé mais cela fait partie du monde de la musique et de la nuit.

Où rêverais-tu de mixer?

Comme tout DJ, je vais te dire sur la mainstage de la Tomorrowland 🙂

Tes horaires, c’est plutôt de 10h à 6h du matin les w-e… ça fait quoi de vivre à l’envers?

C’est juste énorme, j’avoue que les week-end, je suis complètement décalé mais cela fait partie du monde de la musique et de la nuit. Pour moi, c’est un réel plaisir et je me sens complètement épanoui dans ma vie.

Un DJ que tu adores?

Fedde Le Grand. Il n’a plus rien à prouver et j’apprends beaucoup de lui car son style me correspond bien.

Un conseil à quelqu’un qui veut se lancer comme DJ?

Cela doit commencer par une passion, une véritable envie de créer et mixer de la musique. Si cette passion est assez grande, nous pouvons réaliser de grands projets… mais il faut aussi pas mal de patience.

Où peut-on suivre ton actu?

Tout simplement sur mon site Internet  ou sur ma page Facebook.

By Maïté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *