Ouvrir sa boutique avec ses propres créas : l’exemple réussi d’Antilope !

« Le succès ne se mesure pas à la quantité d’argent que vous gagnez mais à l’impact que vous avez sur la vie des gens » Michelle Obama
Ouvrir son propre magasin, qui n’a jamais rêvé de le faire? Mais ouvrir son propre magasin avec ses propres créations, c’est un autre défi! Ce challenge, Sanhela Teky l’a relevé haut la main en ouvrant sa propre boutique avec ses propres vêtements : « Antilope » !
la-boutique-lantique-11Peux-tu m’expliquer ton parcours en quelques lignes?

J’ai fait des études en tant que Tailleur puis j’ai tenté la gestion car j’adore ça. J’ai toujours eu des jobs d’étudiants où le vêtement était une partie importante du métier. Ensuite, une envie entreprendre me prit (comme je te comprends!). J’ai construit pendant un an mon projet mais je n’ai pu le terminer que grâce à une formation « démarrage d’entreprises » dans l’agence Microstart. L’aventure pouvait commencer ! La créatrice de la marque « Florica », Saadi Florence souhaitait stopper son l’activité Atelier/showroom pour réaliser uniquement de la vente en ligne. J’ai ensuite eu un prêt d’honneur accordé par Funds for good… Et le 10 Juillet 2013 Antilope boutique a vu le jour.

la-creatriceD’où t’est venue l’idée de créer?

J’ai commencé à créer des vêtements depuis longtemps. Je créais pour moi, pour mes amies et la famille. De fil en aiguilles, j’ai commencé à commercialiser les créations jusqu’au moment où cette activité « secondaire » est devenue vraiment conséquente ! J’ai dû déposer ma marque en 2013 et prendre le statut d’indépendante. 

As-tu reçu de l’aide d’un organisme ?

Oui de deux organismes plus précisément, Micro-start (il y a une antenne à Liège) et Funds for good (basé à Bruxelles). Une question ou un doute dans ma gestion, je me m’adressais à eux ! Il s me suivent depuis le début de l’aventure.

Comment se sont passés les débuts de la boutique?

Stressant. J’avance dans l’inconnu ! Créer des vêtements est une chose, la gestion d’une entreprise en est une autre. J’étais un peu maladroite au début avec mes clientes mais j’ai appris de mes erreurs. Aujourd’hui, j’ai une relation particulière avec mes toutes premières clientes. Je sais ce qui les anime et je ressens leurs besoins pour un vêtement (qui devient leur coup cœur dans leur dressing). C’est un cap qui a été éprouvant pour moi, un changement soudain dans une vie 🙂

Peux-tu me dire comment se déroule une journée-type?

Une journée-type chez Antilope, c’est de vivre le moment présent. Il n’y a pas spécialement de typique, je gère mon temps entre mes projets (nouveaux produits et partenariats, défilés, shootings) et les commandes de mes clients. Je suis vraiment polyvalente!

Quelle erreur ne referais-tu pas?

Lier amour et amitié avec le business.

univerQue préfères-tu faire dans ton boulot?

J’aime tout dans mon job ! Du croquis à la coupe en passant par le patronage et pour finir l’essayage avec la cliente. Chaque étape fait partie d’un tout 😉 

collab-hoctavius-x-antilopeTa création préférée?

Il est dur d’en choisir qu’une. Chaque pièce que je crée et conçois est un ensemble d’un seul être. Mais la création la plus représentative de la marque est la broche Antilope pour ses petits accents ethniques… L’accessoire « must have » ! Un bijou idéal pour compléter une tenue et qui a été créé en collaboration avec Hoctavius Artisan joaillier 

Une philosophie de vie?

« Le succès ne se mesure pas à la quantité d’argent que vous gagnez mais à l’impact que vous avez sur la vie des gens. » Michelle Obama

Un conseil à un jeune qui veut ouvrir sa propre boutique?

Restez fidèle à vous-même ! Cela peut sembler cliché mais il est primordial de se fier à son propre ressenti. N’essayez pas de renter dans le moule. Au  contraire, proposez quelque chose de nouveau, de différent et en accord avec votre personnalité. Ce n’est pas faisant comme tout le monde qu’on sort du lot. Et surtout de croire en ses rêves et en soi et d’être entouré par les proches et des professionnels pour vous guider. 

bureauAntilope dans 3 ans?

Je ne connais pas ce que l’avenir me réserve. Chaque année est différente et ne se ressemble pas ! Les partenariats avec différents corps de métier (bijoux, décorateur d’intérieur)… Alors dans 3 ans, j’espère que je ferai toujours ce que j’aime en lien avec la mode !

ANTILOPE

12, rue du Palais 4000 Liège

www.antilopelaboutique.com

By Maïté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *