Les bijoux Hoctavius : une étudiante-entrepreneur déjà au top!

Un conseil à un jeune qui veut entreprendre? Penser aux avantages et à l’épanouissement et non aux risques!

Cécile a commencé des études de logopédie… mais elle a choisi de suivre son cœur et surtout ses envies en étudiant la joaillerie ! Toujours étudiante, elle a cependant déposé sa propre marque de bijoux « Hoctavius » et gère ses études ET son statut d’entrepreneur… Motivée, vous dites? Clairement!

e27575_7142339ee1df46edb3c58a116af00836

Ton parcours en quelques mots?

J’ai commencé à créer de petites choses depuis longtemps. Je créais pour moi, pour mes amies à qui j’offrais des bijoux. De fil en aiguilles, j’ai commencé à commercialiser les créations jusqu’au moment où j’ai dû déposer ma marque en 2013 et prendre le statut d’entrepreneur. Cette année-là, je suis entrée en première année de logopédie, études que j’ai arrêtées au bout de la deuxième année parce que ça ne me correspondait pas du tout. Et c’est depuis le mois de septembre 2015 que j’étudie la Joaillerie à Liège, tout en faisant grandir Hoctavius parallèlement.

Comment est né « Hoctavius »?

Hoctavius est un peu comme un « enfant non désiré » mais tout à fait assumé (j’adore la comparaison :-)) En sortant du secondaire, je me voyais logopède. Je suis venue en Belgique exprès pour ces études. Je continuais à créer et à vendre quelques bijoux, jusqu’au moment où cette activité « secondaire » est devenue vraiment conséquente. J’ai dû la déposer et la déclarer pour pouvoir continuer. Au fil du temps, cette activité est devenue centrale, voire primordiale et c’est au final ce qui me motive et ce que j’aimerais développer à fond.

e27575_5363e12486c64ad1a1c2ce266a946245 (1)Une journée-type?

Cela dépend si j’ai cours, si je vais à mon job étudiant, si j’ai un événement, si j’ai une stagiaire en ce moment, si je rentre chez mes parents, si je pars en week-end, si je décide de me reposer… En fait, je n’ai vraiment pas de journée type ! Mais comme j’ai presque tout le temps envie de tout faire en même temps, ça peut se résumer à ça quand j’ai cours : réveil, école, jusqu’à 17h00, je cours à la poste pour les commandes, je rentre en terminer d’autres, je fais mon marketing et modifie mon site, j’envoie de mails, je révise mes exams, je sors boire un verre avec des potes… Non vraiment, ça change souvent.

Que préfères-tu faire dans ce job?

Renouveler les choses et le communiquer. Quand je parle de renouvellement ça peut être pour tout mais surtout pour les nouvelles collections. Faire de nouveaux bijoux, préparer le nouveau shooting et les publier ou bien changer mon site, changer les photos, créer un nouvel événement. J’aime bien faire bouger les choses. Et vu que mon eshop fonctionne de manière éphémère, c’est à dire qu’il ouvre et ferme en fonction de mes disponibilités, je peux me permettre de toujours renouveler tout à ça.

e27575_90ea0fa9d4f44f00bf35b04e550fd08cTa création préférée?

Difficile… voire impossible, c’est comme choisir entre ses enfants. Je peux juste dire qu’en ce moment je préfère porter du dorer, et qu’en ce moment je porte plus des boucles d’oreille parce que je m’attache souvent les cheveux. Mais après, je peux rien dire de plus !

Où trouves-tu ton inspiration?

Je crée en fonctionne de ce que j’ai envie de porter. En général, ce sont des bijoux simples et linéaires. Mais je n’ai pas de supports créatifs fixes ou réels, c’est en fonction de mes goûts déjà définis et de la manière dont ils évoluent, de ce que je vois porté dans la rue et en boutique, de comment je voudrais les modifier.

Comment te fais-tu connaître?

Je pense me faire connaître par le bouche-à-oreilles à Liège, vu que la ville est très familiale et dynamique, les gens sont curieux et aiment partager. Ensuite,  il y a les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram qui sont un bon moyen d’entretenir un lien avec les gens. Puis, sinon, je dépose mes cartes de visite où je peux 🙂

e27575_513a4f2825184d91a2fc693ccf25b67cPourquoi ce nom?

J’ai choisi HOCTAVIUS parce que c’est en quelque sorte le nom que je donnais à mon violoncelle… (il n’y a pas d’explications plus intelligentes! ahah).

e27575_15f280b4c3a047039cb809520b2217c6Les plus grosses difficultés rencontrées?

Vu qu’à la base je ne pensais pas en faire une entreprise ou me faire connaître, je n’ai pas rencontré de réelles difficultés, je faisais ça par loisir et par plaisir. Etant toujours étudiante, je n’ai pas non plus de désir de la faire trop grandir de peur de louper mes études. Mais la grande difficulté est peut être de faire coexister études et « entreprise ». Je pense que les gens ne s’en rendent pas vraiment compte.

Une erreur que tu ne ferais plus?

Mal calculer mon timing entre l’arrivée des fournitures et les commandes…

e27575_579085f412e44db38adc26e901cabd73Un conseil à un jeune qui veut entreprendre?

Penser aux avantages et à l’épanouissement et non aux risques.

Hoctavius dans 5 ans?

Hoctavius sera là où je serai, donc je ne sais pas, mon planning ne va pas au delà du mois de août 2016 pour l’instant ! Je pense d’abord à mon diplôme.

Hoctavius en 3 mots?

Simple, élégant et discret.

Où peut-on acheter tes créations?

On peut les acheter sur mon site. A Liège chez Miscellany, à Bruxelles chez Bel Arte, à Waterloo chez M AND J, à Grez-Doiceau chez Melting Pop et à Mont Saint Guilbert chez 3 Fées Coquettes et 1 loup charmant.

N’hésitez pas à suivre Hoctavius sur les réseaux sociaux :

◊ Facebook : Hoctavius

◊ Instagram : @h0ctavius

◊ Twitter : @h0ctavius

◊ Youtube : h0ctavius

 

By Maïté

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *