Community manager pour le site HomeExchange, un job et un concept passionnant !

Vous vous souvenez de la plateforme sur laquelle Cameron Diaz et Kate Wintslet échangent leurs maisons dans The Holiday? Et bien, j’ai eu le plaisir d’interview la community manager du site en question : homeexhange.com (trocmaison.com)… Katia nous explique son job mais aussi et surtout ce concept très très tentant 😀 Y’a plus qu’à vous inscrire 🙂

Peux-tu m’expliquer le principe de TrocMaison?

“Tu habites chez moi pendant que j’habite chez toi” – le principe est simple. TrocMaison.com (version francophone de HomeExchange.com) est une plateforme qui permet aux membres (66 000, dans 150 pays) d’entrer en contact pour échanger leur maison ou leur appartement. On peut échanger aussi bien pour un week-end que pour le temps des vacances ou même pour plusieurs mois – tout est possible, il suffit de proposer et de discuter. En fait, avec TrocMaison, c’est comme si on avait des résidences secondaires dans le monde entier.

large-5160q3w43

Quel est ton job? Quel est ton parcours? Bref qui es-tu?

Depuis un an, je suis Community Manager pour TrocMaison. Mon rôle consiste à être, d’une part, la voix de TrocMaison sur les réseaux sociaux, en faisant passer des informations et des messages via ces plateformes, et, d’autre part, l’oreille de TrocMaison, en répondant aux questions des personnes intéressées par les échanges de maisons ou des personnes déjà membres (les “trocmaisoniens”, comme on les appelle chez nous :).
En fait, je suis moi-même membre de TrocMaison depuis 2008 – j’ai déjà réalisé une dizaine d’échanges, et c’est même devenu mon mode de voyage privilégié; il y a non seulement l’aspect économique (les échanges sont totalement gratuits), mais surtout l’aspect humain, l’expérience que procurent les échanges de maisons: le temps de l’échange, on vit vraiment comme un local, pas comme un touriste. Les enfants peuvent jouer avec les jouets de leurs partenaires d’échange, on peut se servir des vélos sur place, etc. Et puis on fait de chouettes rencontres  – je suis encore en contact avec certains de mes anciens partenaires d’échange, on s’envoie des nouvelles, etc.

970092_10151613891479556_1875228344_nJe tenais à l’époque un blog où je racontais mes échanges en direct (j’échange assez souvent – je suis au départ traductrice indépendante et je voyage avec mon ordi. Ça me permet de changer d’air pour le prix d’un billet d’avion). Il y a un peu plus d’un an, TrocMaison a découvert mon blog et m’a proposé de travailler avec eux. J’ai accepté sans hésitation! J’adore mon job et l’esprit, la philosophie de TrocMaison. J’estime que j’ai énormément de chance de bosser pour eux. Je continue à exercer mon métier de traductrice à coté de cela. Ça me permet de varier le quotidien.

Quant à mon parcours, disons qu’après mes études de traduction, j’ai énormément voyagé/bourlingué: en 6 ans, j’ai travaillé et habité successivement dans un kibboutz en Israël, dans le Sinaï, à Rome, sur des bateaux de croisière, à Miami Beach, à Montréal, etc. En 2001, après les attentats, j’ai eu le mal du pays. Je suis rentrée à Bruxelles, que j’adore, et depuis, les échanges de maisons me permettent de continuer à voyager sans devoir obligatoirement interrompre mon travail (ou fâcher mon banquier).

Quel est ton quotidien en tant que community manager?

Il faut savoir que nous sommes une soixantaine, répartis un peu  partout dans le monde, à travailler pour HomeExchange. Donc, ce n’est pas comme si j’allais au bureau, le matin, chez mon client: je travaille tantôt de chez moi, tantôt dans un espace de coworking (mon préféré: le Betacowork, à Etterbeek!). Avec l’équipe, on fait des réunions régulièrement sur Skype, et puis on se rencontre parfois aussi.
Mon travail consiste à gérer notre présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, le blog
, etc.). Je publie des infos, des conseils, mais aussi des trucs plus rigolos, ou encore des témoignages de nos membres, je suis en contact direct avec nos fans et autres suiveurs, j’assure la liaison entre nos membres et l’équipe technique en cas de questionnements, j’écris des billets pour le blog. Depuis peu, j’organise aussi des rencontres à Bruxelles pour les personnes qui ont envie de se lancer dans l’échange de maisons, mais qui se posent encore des questions. Je me répète, mais j’adore vraiment  mon job.

Comment est venue cette idée?

Le principe des échanges de maisons date des années 50: ce sont des enseignants, au départ, qui avaient créé un catalogue et qui échangeaient leurs maisons entre eux. C’était laborieux évidemment (pas d’Internet: les gens s’envoyaient des lettres), mais ça marchait déjà bien.
C’est dans les années 90 qu’Ed Kushins, le fondateur de HomeExchange.com, a créé son propre catalogue; Ed a toujours été un voyageur invétéré (il continue d’ailleurs aujourd’hui encore à voyager toute l’année en échangeant sa maison de Californie).  Là où il a été visionnaire, c’est lorsqu’Internet est apparu: il a lancé le principe en ligne. Depuis, la croissance est exponentielle. Nous sommes aujourd’hui le premier site d’échange dans le monde, avec plus de 66 000 offres dans 150 pays. Voilà pour la petite histoire.

Quels sont les coûts moyens pour être un utilisateur du site (une fourchette)?

C’est très simple: on paie une cotisation annuelle (130,00 €), et c’est tout! Avec cette cotisation, on a accès aux 66 000 membres, on peut les contacter via un système de messagerie sécurisée, et on peut échanger autant de fois qu’on le souhaite. Cette cotisation est un moyen de s’assurer du sérieux des membres – dont l’identité est systématiquement vérifiée par TrocMaison.

Les avantages pour les utilisateurs de TrocMaison?

Les avantages, c’est qu’ils ont un véritable passeport pour le monde en s’abonnant à TrocMaison: c’est comme s’ils avaient des résidences secondaires partout dans le monde. Le site est vraiment très bien fait: il propose un système de recherche très bien conçu. On peut aussi effectuer des recherches inversées, pour voir qui sont les membres qui sont à la recherche d’un échange dans votre pays/ville, etc.

large-515qy551g
Concrètement, comment cela fonctionne-t-il?

Deux possibilités: 1. Je cherche activement un échange, disons, à New York. Je vais sur TrocMaison, je tape la destination recherchée, je sélectionne uniquement les New-yorkais ouverts à un échange avec Bruxelles ou ouverts à toutes les destinations, je choisis l’appart que je préfère et j’envoie un message à la personne: “bonjour, ça vous dirait d’échanger avec moi en avril? Bruxelles est une ville très chouette au printemps et je rêve de découvrir New York!”. Les échanges se poursuivent, on fait connaissance, par mail, par Skype, comme on veut, on règle les détails pour la remise des clés (soit on se croise, soit on fait appel à un ami ou un voisin pour les accueillir), et voilà!
2. Je suis un utilisateur passif (c’est mon cas): chaque semaine, je reçois en moyenne une proposition d’échange. Je clique sur l’offre (et rien qu’en parcourant les offres, je vous promets que vous avez déjà l’impression de voyager!) et si la destination et la maison ou l’appartement me plaisent (et si le message que je reçois est sympa), bah j’accepte. Cette façon de faire me permet de découvrir des destinations auxquelles je n’aurais pas forcément songé sans les échanges – ça fait partie de la magie de TrocMaison, un aspect que les trocmaisoniens évoquent souvent aussi.

Y-a-t-il des assurances?

Dans les échanges de maisons, il n’y a aucune transaction financière; c’est comme si vous receviez des amis chez vous. Donc vos assurances habituelles (habitation, incendie, etc.) suffisent à vous couvrir en cas de soucis. Même chose pour la voiture (car on peut aussi s’échanger les voitures) – dans ce cas, passez tout de même un coup de fil à votre courtier pour vous assurer que vos partenaires d’échange seront couverts.

Une anecdote sympa par rapport au site (histoire marrante d’un utilisateur par exemple?)

427818_10150817151079556_2065028835_nSur le blog, on trouve tout un tas d’anecdotes et d’expériences de nos membres – il y a ce couple qui raconte ses… 106 (!!) échanges de maisons et comment ça lui a permis d’économiser… 250 000 $ (ce qu’il aurait dépensé en frais d’hébergement sans TrocMaison), ou alors Carine, qui nous raconte son tour du monde en direct (rien qu’avec des échanges de maisons!), Maïté, qui explique qu’avec son petit appartement de 50m2 à Barcelone, elle a déjà pu découvrir des villes comme NY, Paris, Londres, etc. A côté de ça, tous les jours, sur notre page Facebook, nos membres partagent des anecdotes, des souvenirs, etc.
Petite anecdote personnelle: un jour, je reçois cette proposition d’échange de ce couple à Ibiza. Je clique pour voir les photos et là, je découvre un appart magnifique, sur les hauteurs d’un village à coté d’Ibiza, avec une terrasse de 70m2 face à la Méditerranée! Ils avaient envie de découvrir Bruxelles et aimaient bien mon appartement de Schaerbeek. J’ai passé une semaine de rêve dans “mon” palace à Ibiza!
Ah et aussi, lors d’une rencontre que j’ai organisée il y a quelques mois à Bruxelles, il y avait ces deux couples, membres de TrocMaison. Ils ne se connaissaient pas, et en discutant, ils se sont rendu compte qu’ils s’étaient croisés l’été dernier à… Québec, dans le cadre d’un échange de maisons! L’un des deux couples est propriétaire d’une résidence secondaire à Wimereux. Et bien à la fin de la soirée, ils avaient décidé d’échanger avec l’autre couple, qui habite une grande maison à Liège.

La petite histoire par rapport au film « Holidays »?

The Holiday a tout juste 10 ans cette année. C’est un film que nous aimons beaucoup chez TrocMaison. Pas seulement pour Jude Law, mais parce que c’est sur notre site que Cameron Diaz et Kate Winslet concluent leur échange de maisons! Après la sortie du film, HomeExchange a connu une croissance spectaculaire, qui n’a jamais cessé depuis.

Quelques chiffres-clés?

1995: lancement de HomeExchange.com
En 2014, par exemple, nous avions:

  • 65 000 membres actifs
  • ayant effectué plus de 135 000 échanges de maisons (14,9 millions de nuitées)
  • dans 151 pays
  • générant une économie de près de 600 millions $ sur le budget des vacances

HomeExchange est disponible dans 16 langues.
HomeExchange a été élu, en 2015, meilleur site pour organiser ses vacances par les lecteurs de USA Today, le premier quotidien américain
(nous étions en compétition avec des sites comme AirBnb, Expedia, TripAdvisor, etc.)

TrocMaison dans 5 ans? Toi dans 5 ans?

Nous voulons continuer à faire connaître le principe des échanges de maisons au plus grand nombre. TrocMaison a été un pionnier de l’économie du partage, avant même que le terme n’apparaisse, et nous sommes convaincus que les évolutions en cours, rendues possibles, notamment, grâce aux technologies, vont nous faire évoluer vers un monde meilleur, où la confiance, le partage et les rapports humains seront de plus en plus importants. Dans 5 ans, donc, nous espérons que nous serons encore plus nombreux à échanger nos maisons et à parcourir la planète, compte tenu, aussi de l’augmentation du nombre de “digital nomads”, qui pourront ainsi parcourir le monde tout au long de l’année, leur ordinateur sous le bras.
Quant à moi, je continuerai à faire de mon mieux pour apporter ma pierre à cet édifice qui m’est si cher en parlant des échanges de maisons, aussi bien à titre personnel que dans le cadre de mon travail. Et je continuerai à voyager de cette manière aussi.

Bref, je pense que les prochaines vacances vont se faire sur le site 😉

By Maïté

profils_0001_mai2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *