Un bar à vin à Liège : un beau défi pour deux jeunes !

sans-titre (4)L’idée est partie du constat qu’à Liège il n’y a avait pas vraiment d’endroit où on pouvait boire un verre de vin (de bon vin) comme à Bruxelles ou à Paris et côtoyer des gens qui s’y connaissaient.

Un bar à vins à Liège … un concept novateur mis en place par deux jeunes gens : Gauthier Louwart & Bruno Cavallari. Un duo complémentaire de par leurs parcours respectifs et leurs personnalités bien disctintes. Le premier, Gautier, a l’expérience d’un œnologue de 60 ans et est tombé dans la marmite le vin depuis longtemps. Il est non seulement diplômé de l’Université du vin de Suze La Rousse mais possède aussi un Master international en « wine management ». Et il a heuuu ben seulement 27 ans. Le second, Bruno, a le même âge et a étudié le management international à HEC – Ecole de Gestion de Liège. Il a connu plusieurs expériences dans diverses entreprises mais ne regrette pour rien au monde ce changement de vie. Tous deux sont amis depuis 16 ans, sont passionnés par l’Horeca et ça se ressent !

10168033_605912432872178_8765692216184562868_nQu’est-ce que vous vous apportez mutuellement?

Gautier : Bruno a une rigueur et une gestion que je n’ai pas du tout  et qui est super importante quand on se lance comme indépendant et dans l’Horeca. On se connaît depuis qu’on a 12 ans et on est tout le temps fourré ensemble !

Bruno : Gauthier a évidemment une connaissance poussée en œnologie, ce qui est indispensable quand on veut ouvrir un Bar à vins! Il a aussi une rigueur dans un sens: il a vraiment tenu à avoir des bouteilles qu’il connaissait et il a galéré pour les avoir mais il les a eues : il est rigoureux dans son domaine.

D’où est venue cette idée de bar à vins?

Gauthier : Cela fait plus d’un an qu’on parle de ce projet. On a mis 4 mois pour rénover le bâtiment. C’était un magasin de vêtements très froid avant. On a rendu tout cela chaleureux. L’idée est partie du constat qu’à Liège il n’y a avait pas vraiment d’endroit où on pouvait boire un verre de vin (de bon vin) comme à Bruxelles ou à Paris et côtoyer des gens qui s’y connaissaient.

IMG_1391okComment s’est passée la rénovation?

Bruno : On a eu de l’aide de beaucoup d’amis, de nos parents. Tout a été optimisé par notre architecte pour rendre cet endroit chaleureux. Ce lieu n’avait pas d’âme… on a vraiment pensé aux moindres détails. Les tables ont été faites par mon père, les chaises ont toutes été sélectionnées par nos soins sur des brocantes (elles sont toutes différentes), l’énorme lampe est une réalisation de la mère d’un ami : bref il n’y a rien d’acheté « tout fait ».

Au niveau des propositions des plats, comment cela se passe?

Bruno : Le menu change toutes les semaines. La carte n’est pas énorme mais on propose des produits de qualité. Nous n’avons pas accès à la profession donc on ne peut pas proposer tout ce que l’on veut! Mais on choisi des fournisseurs de qualité, de préférence régionaux. Ce qu’on ne transforme pas, on passe par des petits producteurs!

Les prix sont indiqués sur les bouteilles, pourquoi?

Gauthier : En France, cela fonctionne comme ça, c’est le système du « droit de bouchon ». Cela permet aux personnes de consommer des vins haut de gamme à des prix raisonnables. Comme nous sommes cavistes, on affiche le prix à la bouteille et le client peut repartir chez lui à ce prix-là. Si on le déguste sur place, c’est 8 euros de plus. Au restaurant, quand on prend une bouteille à 25 euros, elle en vaut 3 fois moins. Ici, une bouteille à ce prix là est vraiment un vin de très bonne qualité.

11026448_10205157888920166_845389180_nD’où viennent vos vins?

Bruno : Gauthier connaissait beaucoup d’importateurs grâce à ses études. On travaille actuellement avec 15 importateurs en tout (contre 2-3 en général dans un restaurant).

Cela fonctionne bien?

Bruno : On est complet tout le temps! 🙂

Comment se passe une journée- type?

Gauthier : On arrive aux alentours de 9h. L’un va vers les courses, l’autre nettoie, remplit les frigos etc. Il ne faut pas traîner car on ouvre à midi! Le service de midi se termine vers 14-15h. Mais il y a des gens qui viennent acheter des vins et boire un verre l’après-midi.

Bruno : Pour le moment, on a deux étudiants  qui viennent nous aider de temps en temps. On va sûrement engager un étudiant en Horeca car je suis tout le temps en cuisine et ce serait bien que je sois davantage en contact avec le client! Le contact-client est très important afin de fidéliser la clientèle. On ferme à une heure du matin donc le réveil n’est pas toujours facile!

11047240_10205157885760087_940379169_nUn vin fétiche ?

Gauthier : Le Lefort et le Château Robin. J’adore les vins spéciaux!

Votre touche en plus?

Gautier : D’abord, le conseil! Puis la sélection : 350 vins de 30 pays différents! Des vins introuvables en Europe (nous proposons même un vin de Cuba)  l’atmosphère chaleureuse et la décoration faite maison !

D’où vient le nom?

Bruno :  Les parents de Gauthier avaient un relais-château et son père a toujours voulu ouvrir un bar à vin et l’appeler « Le verre bouteille ». C’est facile à retenir. Et déjà maintenant, les gens l’appellent le « VB ».

Des clients que vous redoutez?

Bruno : Plutôt une clientèle. Je ne veux pas qu’on se transforme en « bar de nuit » d’où la fermeture à 1h du matin. Les gens viennent en journée travailler aussi.

IMG_1389Comment voyez-vous le futur?

Bruno : On espère s’agrandir et ouvrir un autre bar ailleurs mais on tient à garder le service « conseil » ! La plus-value reste la connaissance poussée de Gauthier.

Un conseil pour quelqu’un qui veut se lancer dans l’Horeca?

Bruno : faire un bon business plan, se faire aider par un organisme comme l’UCM pour le réaliser! C’est très important! Visiter beaucoup d’endroits, voir ce qui se fait ailleurs (pas qu’en Belgique) et en prendre le meilleur!

Un endroit que je vous conseille pour l’avoir testé (découvrez l’article de Cycy sur le site). Un accueil chaleureux, de bons conseils, des vins de qualité, deux patrons super sympas et un cadre unique : nulle doute que cela va fonctionner! Un 10/10 pour ces deux liégeois ambitieux! Et un 11/10 pour le cactus sur le bar 😀

By Maïté

N’hésitez pas à nous suivre sur Facebook 🙂

Adresse : Rue de la Casquette, 4000 Liège
Tél : 04 222 43 33

Photo cover

Un commentaire sur “Un bar à vin à Liège : un beau défi pour deux jeunes !

  1. Pingback: Noémie Happart, de Miss Belgique à aujourd'hui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *