Ce que disent les liégeois !

« Des boulets sauce lapin », « Oufti », « Minga ti », « Tronche de cake », « Tu veux une bière? », « Est-ce qu’ils n’ont pas encore été me mettre des travaux? » « Quéne biesse », « Je ne suis pas contraire moi », « Espèce de coyon », « Il redrache », « Des carabistouilles »,  » Tu veux une chiquelette? » …  ces expressions vous parlent? Si oui, vous êtes certainement liégeois ou vous en fréquentez beaucoup sinon mmmhmmm j’imagine que ces quelques mots peuvent vous paraître bizarres, voire étranges, voire totalement incompréhensibles? Je vous rassure, ce n’est pas étonnant 😉 Une vidéo de 2 minutes qui a fait un beau buzz sur la toile et qui a, en deux semaines, déjà rencontré un franc succès: plus de 90.000 vues sur Youtube. Trois comédiens liégeois illustrent à merveille les situations les plus « liégeoises » : Renaud Rutten, Serge Swysen et Pierre Ligot (fondateur du projet). J’ai rencontré deux des comédiens de cette capsule qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

En deux mots, qui êtes-vous?

2015-03-04 19.46.29(PL) Pierre Ligot, 36 ans bonsoiiiir (Si si, il est drôle même sans l’accent et sans caméra 😉 ) ! J’ai suivi les cours Florent à Paris et ai intégré la troupe de l’Arlequin à Liège il y a 5 ans.

(SS) Serge Swysen, je suis tout d’abord comédien au Théâtre Arlequin depuis 24 ans et j’assure, depuis 2013, le poste de directeur artistique. Je joue également dans des productions audio-visuelle de manière ponctuelle.

Serge, peux-tu me présenter Pierre ?

Pierre déborde de projets! Il est souvent anxieux et a besoin d’être rassuré. Un gars super agréable! Sans cesse entouré de potes !

Pierre, peux-tu me dire deux-trois mots sur Serge?

Il me fascine par son calme, il est toujours très posé. Tout le contraire de moi!

Pouvez-vous me parler de Renaud Rutten (les absents ont toujours tort 😉 )?

(PL) Les trois heures de tournage ont été trois heures de fous rire. On a dû refaire beaucoup de fois chaque scène.

(SS) Je pense que l’image que Renaud véhicule ne correspond pas toujours à la personne. Il y a une différence entre le Renaud de tous les jours et le Renaud humoriste.

D’où est venue cette idée?

(PL) J’ai toujours eu envie de faire une vidéo, un petit projet personnel. J’avais d’abord en tête le “ce que disent” car c’est un concept qui existe déjà (“ce que disent les élèves”, “ce que disent les parisiens” etc.) et je me suis dit pourquoi ne pas appliquer ça au vocabulaire liégeois. Lors d’un souper en famille, j’ai lancé la discussion et je suis reparti de là avec plus de 80 expressions. Je me suis dit que ce projet pourrait avoir un rôle fédérateur pour les liégeois. Alors, autant demander à une personne qui représente le plus cet esprit liégeois… qui ça? Et bien Renaud Rutten! Celui-ci a accepté directement de se lancer dans l’aventure.

Comment s’est passé la réalisation?

J’ai commencé à répertorier avec ma famille et amis toutes les expressions liégeoises. Ensuite, j’ai fait la distribution et la répartition des duos et des solos. On a tourné les scènes de Renaud en une matinée puis celles de Serge le reste de la journée. On a été aidé par Jean-Philippe Bonhomme pour le tournage et je le remercie mille fois car cela n’aurait pas été possible sans lui. Ensuite, j’ai recomposé le puzzle lors du montage. Le choix de telle ou telle prise n’a pas été super évident mais il fallait bien en faire. Le générique fait 3 secondes, on voulait quelque chose de très simple.

Une anecdote de tournage?459943

(SS) Une parmi tant d’autres : j’ai dû faire la scène où je suis debout en train de téléphoner en chaussettes tout simplement car on m’entendait marcher sur le parquet.

(PL) Chaque plan est une anecdote. La scène où Renaud fait pipi contre un arbre est bien gravée dans ma mémoire. Il faut savoir que je ne connaissais pas Renaud personnellement et que je lui ai demandé tout naturellement de faire semblant d’uriner sur un arbre… c’est absurde et j’aime ça.

Quelles étaient vos attentes?

(PL) J’ai balancé la vidéo sur YouTube vers 14h et j’ai posté un lien sur mon compte Facebook. Une heure après, ma mère m’a sonné pour voir où cela en est. Un peu gêné, je lui dis qu’on a seulement 66 vues. Je disais à Serge que j’en espérais 2000 au final… 2000 c’est bien, c’est la salle du Forum remplie (Pas faux!) Puis le soir, je vois un article dans la Meuse! Nous étions sur scène ce soir là et pendant la représentation la vidéo prenait son envol. C’était parti ! 

(SS) On a été ensuite contacté par différents journalistes afin de fixer des interviews. On a eu l’occasion de passer sur Radio Contact et sur Bel-Rtl dans un flash. Une demi-page dans la Meuse a été consacrée à Pierre!

La suite ?

Je ne pensais pas qu’il y aurait une suite et puis finalement, on travaille déjà dessus. On a demandé à plus de monde de réfléchir à des expressions. On en a encore eu 200… on pourrait faire un livre. Il sera diffusé fin mars et il y aura d’autres personnes… des guests 😉

Pourquoi n’y a-t-il pas eu de femmes ?

(PL) Il devait en avoir une puis finalement cela ne s’est pas fait. Mais dans le suivant, je te rassure, il y en aura une.

Un conseil à quelqu’un qui veut se lancer dans le métier?

(PL) Pas évident d’en donner … car qui sommes-nous pour le faire… je dirais qu’il faut sans cesse observer et analyser pour se « nourrir ».

(SS) Ce que je dirais c’est qu’il faut y croire et ne pas avoir peur de se mouiller. Mais il faut s’accrocher aussi. On a tous des moments de doutes mais il faut réussir à passer au-dessus.

On termine sur votre expression préférée?

(PL) « Ils ont encore été me mettre des travaux ». Une phrase qui parle à tout conducteur liégeois!

(SS) Notre célèbre « oufti ». Utilisé à toutes les sauces, une fois sorti de la bouche, on ne peut pas nier être liégeois! Un mot qui nous identifie clairement!

Serge et Pierre joueront encore trois pièces cette année au Théâtre Arlequin, n’hésitez pas à aller les voir! Au programme : du talent, de la passion et encore du talent et c’est made in Belgium!

 

 

2 Comments on “Ce que disent les liégeois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *